Buis

symbiose.tn

 

Si vous souhaitez installer une belle haie persistante aux formes géométriques et régulières ou doter votre jardin de sculptures végétales plus ou moins complexes, le buis sera pour vous l’arbuste idéal.

 

EsthétiqueJardinageEmplacement
Couleur des feuilles fvertpalefvertfoncefgris
Couleur des fleurs blanc
Végétation Vivace
Feuillage  Persistant
Forme  Buissonnant |Arrondi, en boule ou ovale |Conique ou pyramidal
Hauteur à maturité  0,30 à 10 m
Entretien Facile
Besoin en eau Faible
Croissance Lente
Multiplication Bouturage
Résistance au froid (rusticité) Résistante (rustique) |Moyenne (semi-rustique)
Toxicité
Exposition Soleil |Mi-ombre |Ombre
Utilisation  Balcon ou terrasse | Massif ou bordure | Haie| Plantation isolée
Plantation  Pleine terre |Bac, pot ou jardinière
Type de sol  Argileux |Calcaire |Caillouteux |Humus, terreau
PH du sol  Alcalin | Neutre |Acide
Humidité du sol  Sol drainé | Sec

Arbuste facile à cultiver, son feuillage dense et persistant permet de meubler et d’ordonner les jardins de façon élégante, que ce soit l’été avec sa végétation exubérante ou l’hiver lorsque fleurs et feuilles ont disparu.

De la famille des Buxacées, et du genre Buxus, la taille de cet arbuste originaire du bassin méditerranéen peut varier de quelques dizaines de centimètres pour les espèces naines à 5 à 15 m de haut pour des représentants pluricentenaires d’autres espèces. Il a une odeur caractéristique.

Ses petites fleurs de couleur crème apparaissent discrètement au printemps et donnent à maturité de petites graines noires. Mais c’est pour son feuillage persistant homogène composé de petites feuilles d’un joli vert brillant qu’on l’emploie dans de nombreux jardins.

Sa croissance est lente, il peut vivre très longtemps. De plus, il résiste très bien à la pollution et est donc un arbuste parfait pour un jardin de ville.

Son bois très dur et à grains fins a de tout temps été recherché par les artisans et les sculpteurs.

Il est largement utilisé dans les jardins « à la française » où il se prête bien à la taille et à l’art topiaire, car sa croissance lente et son feuillage persistant assurent toute l’année une continuité de formes et de paysage

Espèces et variétés de buis

Le genre Buxus de la famille des Buxacées rassemble environ 30 espèces d’arbres et d’arbustes dans l’hémisphère nord dont 3 seulement sont cultivées :

  • Buxus balaerica assez peu rustique, car originaire d’Espagne du Sud et de Sardaigne ;
  • Buxus microphylla aux feuilles plus petites et originaires du Japon ;
  • et enfin Buxus sempervirens le plus commun qui peut atteindre la taille d’un arbre, très commun à l’état sauvage au sud de la Loire, mais assez rustique pour être cultivé dans la France entière.

Les buis croissant lentement et demandant des années pour obtenir leurs formes définitives, il est important que vous choisissiez des variétés bien adaptées à votre climat sous peine de perdre en un hiver les efforts de plusieurs années.

Ainsi dans le Sud-Ouest il convient d’éliminer les variétés qui restent en croissance tard en saison et sont sensibles aux gelées d’automne survenant de suite après un épisode climatique particulièrement doux.

Chez les professionnels on trouve surtout commercialisés Buxus sempervirens et ses nombreux cultivars qui sont parfaitement adaptés à la formation de formes sculptées (ou topiaires) ainsi que de haies basses ou moyennes.

Semis et plantation de buis

Où et quand planter le buis ?

Plantez le buis au printemps ou à l’automne, la meilleure période étant le mois de mars.

Le buis préfère les sols calcaires riches et drainés. Mais il s’adaptera à des sols argileux, pauvres ou caillouteux, d’autant mieux que vous devez remplir son trou de plantation d’un mélange terreau et de terre.

Il aime l’eau, mais ne supporte pas les terrains où elle stagne.

Il préfère également une exposition au soleil. Évitez cependant les expositions extrêmes, dans les régions chaudes il a tendance à jaunir par forte exposition. Il se développe aussi en mi-ombre et même à l’ombre.

Pour une plante en pot, l’idéal est la mi-ombre qui évite trop de chaleur aux racines.

Planter le buis en pleine terre

Espacez de 20 cm environ les plants pour une bordure, de 60 cm environ pour une haie et de 1,50 m au moins dans un massif :

  • Pour un buis en container, commencez par préparer un trou nettement plus large que la motte du plant et de profondeur légèrement supérieure, car le buis a un système racinaire plutôt superficiel.
  • Après avoir décompacté le fond avec une pioche ou une fourche-bêche, mettez la motte en place et comblez le reste du trou avec de la terre si elle est assez riche ou avec un mélange terreau, tourbe et terre dans le cas contraire.
  • Tassez puis arrosez.

Planter le buis en pot

  • Choisissez un pot en terre cuite assez grand et de poids suffisant pour résister à la prise du vent lorsque votre plan se sera développé.
  • Garnissez le fond d’une couche de gravier ou de billes d’argile afin d’assurer un bon drainage.
  • Mélangez à parts égales de la terre de jardin et un terreau riche en humus.
  • Ajoutez un engrais spécial arbuste au mélange.
  • Tassez puis arrosez.

Semer le buis

Cette méthode est très longue, car le buis pousse lentement. Vous devez repiquer plusieurs fois dans un mélange de tourbe et de sable sous châssis froid.

Vous ne mettrez en terre les jeunes pieds que lorsqu’ils auront atteint une trentaine de centimètres.

Culture et entretien du buis

En pleine terre

Le buis, peu exigeant, ne nécessite pas de soins particuliers, hormis une éventuelle taille de forme régulière, y compris pour les grands sujets. Toutefois, un apport d’engrais complet au printemps peut améliorer son feuillage.

Dans les régions chaudes aux étés secs, il apprécie un paillis organique. Néanmoins, en cas de froid intense, si de jeunes pousses grillent et jaunissent, ne vous inquiétez pas, la plante les remplacera sans tarder.

En pot

Le buis se plaît en terrasse ou sur un balcon aussi bien en ville qu’en campagne, car il supporte bien la pollution. Il ne craint pas le gel ni une sécheresse de courte durée. Il peut donc passer l’hiver dehors. Si vous tenez à le rentrer, placez-le dans un local non chauffé.

Si sa motte se dessèche trop en été, réhumidifiez-la par trempage. Par temps trop sec, pulvérisez de l’eau sur les feuilles pour éviter la prolifération d’acariens.

Apportez un engrais complet pour arbustes à feuilles persistantes au printemps et à l’automne.

Rempotez à l’automne ou au printemps tous les 5 à 10 ans maximum afin de renouveler le substrat.

Taille du buis

La croissance du buis est lente, 5 à 7 cm par an pour les jeunes plants et 10 cm environ pour les buis communs adultes.

Quand tailler le buis ?

Le buis supporte très bien la taille qui peut avoir lieu quasiment toute l’année tout au long de l’année, hors période de gel.

Comment tailler le buis ?

Pour un plant de petite taille de forme simple et en pot, vous pouvez utiliser un sécateur.

Pour des formes plus importantes et complexes ou de petites haies, employez un taille-haie mécanique ou cisaille, à lames plus ou moins courtes selon la complexité des formes à tailler.

Pour de grandes formes ou des haies importantes, n’hésitez pas à employer un taille-haie électrique, voire thermique.

Bon à savoir : il vous faudra environ 5 ans pour obtenir une boule ou un cône à partir d’un jeune plant de buis. Pour une forme plus compliquée, comptez le double de temps. Si vous êtes pressé, mieux vaut que vous l’achetiez déjà formé. Vous n’aurez plus qu’à maintenir cette forme.

Multiplication du buis

Pour les cultivars seuls le bouturage, le marcottage où le greffage vous permettent de répliquer une variété identique.

Le marcottage et le greffage sont cependant des solutions plus théoriques que pratiques. Le bouturage est la méthode la plus simple pour multiplier le buis.

Bouturez le buis en automne ou début d’hiver :

  • Prélevez au sécateur des rameaux de 10 à 15 cm.
  • Supprimez les feuilles du début jusqu’aux ¾ de leur longueur.
  • Plantez jusqu’aux feuilles dans de la terre acide ou un mélange de terreau et de terre.
  • Arrosez largement, puis maintenez seulement la terre légèrement humide tout l’hiver.
  • Gardez en pépinière et au bout de un ou deux ans l’enracinement sera suffisant pour un repiquage en pleine terre.

Note : Buxux balearica est une espèce particulière. Étant peu rustique, il faut la bouturer sur couche tiède en pépinière.

Récolte et utilisations du buis

En phytothérapie, les décoctions de feuilles de buis sont conseillées en usage interne ou externe pour lutter contre la fièvre, la grippe, les infections (urinaires, génitales, intestinales), les problèmes de peau, les plaies, etc.

Vous pouvez récolter les feuilles toute l’année, par prélèvement de rameaux, mais c’est à l’automne que les plants supporteront le mieux ces coupes.

  • Faites sécher les rameaux dans un lieu ventilé, à l’abri du soleil. Retournez-les régulièrement pour bien sécher toutes les feuilles.
  • Déshabillez les rameaux et conservez les feuilles dans des sacs en papier ou une boite en carton.

Pour faire une décoction de feuilles de buis : plongez 40 g de feuilles de buis dans 1 L d’eau et faites bouillir une dizaine de minutes.

Buvez cette solution en plusieurs fois dans la journée. Vous pouvez également l’utiliser en compresses contre les furoncles par exemple.

Attention : n’en abusez pas, car à forte dose le buis est toxique et peut provoquer nausées et vomissements.

Maladies, nuisibles et parasites du buis

Les buis sont des plantes rustiques et robustes peu sensibles aux maladies et aux parasites.

Toutefois, vous pourrez constater des taches brunes de rouille (maladie due à un champignon) sur la face inférieure des feuilles ou des attaques de larves de mouches du buis (Cécidomyie) ou de psylles.

  • Contre la rouille, vous pouvez pulvériser une décoction de prêle ou un purin d’ortie qui empêche son développement et à défaut un peu de bouillie bordelaise. Pulvérisez bien le dessous des feuilles.
  • Pour combattre les larves de psylles, le purin d’ortie ou la décoction de prêle est également efficace par son effet répulsif.
  • Contre la mouche du buis, la lutte est plus difficile. Vous devrez couper puis brûler les rameaux atteints.
    • Si le plant entier est atteint, arrachez-le et évitez de replanter de suite au même emplacement, laissez passer un hiver.
    • Enfin pour prévenir une nouvelle ponte de larves près des racines, paillez soigneusement les pieds de vos buis.
Conseils écologiques
Si vous n’avez pas la patience de traiter vos buis en préparant vous-même vos produits, il existe dans les magasins spécialisés des pulvérisateurs de traitements bio tout prêts.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *