Dormir avec son chat, est-ce vraiment une bonne habitude ?

chat

chat

N’est-il pas agréable de s’endormir blotti contre le pelage chaud et doux de son chat, bercé par ses doux ronrons ? Les bienfaits de nos chers et tendres félinssont bien connus. Leur présence rassurante nous réconforte et nous apaise. Des études tendent même à prouver qu’elle abaisse la pression sanguine et réduit le risque de crise cardiaque et d’AVC.

Nombreux sont les propriétaires d’animaux qui dorment auprès de leurs compagnons à 4 pattes. Mais pourtant, il semble que cela ne soit pas une si bonne idée.

Les personnes souffrant d’asthme ou d’allergie sont vivement invitées à éloigner leurs chats de leur lit et même de leur chambre. Et comme le soulignait récemment une étude publiée par la Mayo Clinic, un célèbre établissement de soins pour animaux situé dans le Minnesota aux Etats-Unis, nos compagnons perturbent notre sommeil. Les nuits des félins sont parfois très agitées, et dormir avec une petite furie grimpant, courant et sautant à travers la chambre n’est évidemment pas ce qu’il y a de plus recommandé pour une bonne nuit réparatrice !

Comment faire sortir mon chat de mon lit ?

Vous avez laissé votre chat dormir avec vous et souhaitez récupérer votre lit ? Habitué à ce privilège, il ne sera naturellement pas enchanté de se voir privé d’un morceau de son territoire.

Le meilleur des moyens pour l’aider à s’adapter à ce changement et de focaliser son attention sur autre chose. Au moment d’aller vous coucher, en fermant la porte de votre chambre, donnez-lui quelque chose pour le distraire. Un jeu d’intelligence par exemple, ou un distributeur de croquettes qui l’occupera pendant un long moment.

« Quand on veut que le chat quitte la chambre il ne faut surtout pas réagir à ses manifestations, ni lui dire chut, ni se lever, rien, vraiment faire comme s’il ne se passait rien. Ce ne sera pas facile, la chambre est stratégique dans le positionnement du chat dans la « hiérarchie » de la maison. Surtout ne cédez pas. Pensez aux jeux interactifs ou au boules qui distribuent de la nourriture » souligne la comportementaliste du chat Marie-Hélène Bonnet.

Votre chat aura besoin de temps pour s’y faire. Il risque de gratter et miauler à la porte, mais si vous parvenez à l’ignorer, il finira par comprendre que ce comportement ne lui apporte rien de positif, ni l’accès à votre chambre ni récompense.

« Le chat est un animal territorial solitaire.  Dans la nature le chat sauvage vit sur un territoire assez vaste. Ce territoire est divisé en zones de sous territoire, chaque zone ayant une fonction. Le chat peut tolérer le passage d’un animal sur son territoire, mais en aucun cas dans son sous territoire de sommeil. Si celui ci est découvert, le chat peut abandonner ce précieux territoire sans autre préavis.On pense que le territoire de sommeil donne le pouvoir sur le reste des zones. Mais il en est de même chez les humains : on ne partage pas son lit comme cela ! »

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *