Epiplatys annulatus (Killie clown)

symbiose.tn

 

Catégorie : Cyprinodontidés (Killies)

Taille : 4 cm

Zone de vie : Milieu/Surface

Volume minimum : 30 litres

Individus minimum : 1 individu

Température : 26 à 28 °c

PH : 5.0 à 7.0

GH : 2 à 12 °d

 

Un killie aux couleurs du poisson clown

L’Epiplatys annulatus appartient à la famille des aplocheilidae. Il est originaire d’Afrique, plus précisément de Guinée, du Libéria et Sierra Léone. Dans ces pays on lui donne le nom de panchax à bandes, mais les aquariophiles le nomme égalementpseudepiplatys annulatus ou aplocheilus annulatus et plus simplement et courammentkillie clown.

Ce poisson longiligne a une robe argentée traversée verticalement par de larges bandes noires. Les nageoires caudale et dorsale sont striées de fines raies jaunes et rouges. La caudale du mâle est plus longue et pointue. Certains, selon l’origine, sont colorés de bleu irisé.

Maintenance de ce Killie Africain en aquarium

Ce petit killie africain vit dans des cours d’eau calmes et peu profonds, très fournis en végétation. En aquarium il est donc nécessaire de se rapprocher au plus près de son biotope naturel. Le sol doit être composé de tourbe et de nombreuses plantes flottantes (pistia, Grenouillette, ..) ainsi que des racines doivent garnir le bac. Selon le nombre d’individus que l’on souhaite maintenir on choisit bien évidemment le volume utile, trois ou quatre poissons peuvent être placés dans 10 à 12 litres d’eau, plus nombreux on optera pour un nano de 50 litres. Sans être un territorial à l’état pur, le mâle dominant peut se montrer belliqueux vis à vis des autres. Si cette hiérarchie est respectée il se montre sociable et paisible. Il peut d’ailleurs être introduit dans un bac communautaire, en compagnie d’autres killies pacifiques ou des espèces de taille similaire à la sienne, type corydoras ou petits cichlidés amazoniens.

Les paramètres à respecter pour l’eau : la température doit se situer entre 26° à 28°, le pH entre 5 à 7 et le GH entre 2°d et 12°d.

Dimorphisme et reproduction

Le dimorphisme sexuel se manifeste premièrement par la taille, le mâle est légèrement plus grand et plus coloré que la femelle, au niveau des nageoires elles sont sans couleurs vives pour la femelle qui possède un abdomen plus rebondi.

L’Epiplatys annulatus n’est pas des plus simples à reproduire. Il faut prévoir un bac spécifique où on installera 1 mâle pour 2 femelles, la mousse de java et des plantes à feuilles fines sont préconisées, le pH sera abaissé à 5 et la température idéale est de 26°. Pour favoriser la reproduction on nourrit les futurs parents avec des aliments vivants. La femelle pond un œuf tous les jours qui va se déposer sur une feuille en général. L’éclosion se produit environ 10 jours plus tard et apparaissent de très très petits alevins qui se nourrissent grâce aux infusoires, on introduit progressivement, au fur et à mesure de leur croissance, nauplies et artémias. Si les parents ne mangent pas leurs petits il faut veiller à retirer les alevins plus gros car eux n’hésitent pas à dévorer les nouveaux- nés. Au bout de 10 à 12 semaines les bandes noires sur le corps se forment et la maturité est acquise à 6 mois.

L’Epiplatys annulatus est omnivore et vivant de préférence en surface il se nourrit aussi à ce niveau de l’aquarium. Il apprécie les petits insectes qui tombent dans l’eau, son alimentation est essentiellement à base de vers de vase, daphnie ou artémias vivants ou congelés. Il accepte aussi les formes sèches. Son espérance de vie est de 2 ans rarement plus.

On classe cette espèce parmi les poissons assez rares, même dans la nature, il est donc souhaitable de faire le maximum pour qu’ils se reproduisent.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *