Gris de Timneh

symbiose.tn

 

Le gris du Timneh, ou Psittacus erithacus timneh, est originaire du Ghana, de Côte d’Ivoire, d’Ouganda, du Kenya et de Guinée. Il vit dans les forêts humides de l’Ouest et du centre de l’Afrique.

Il mesure entre 26 et 32,5 cm, soit près d’un tiers de moins que le gris du Gabon (Psittacus erithacus erithacus). Il pèse entre 300 et 400 g en général. Il vit en moyenne 40 ans et peut dépasser les 50. Son plumage est gris foncé et sa queue rouge/brun. Sa mandibule supérieure est beige et celle du bas gris anthracite ou noire. Les yeux des juvéniles sont gris foncés à noirs et avec l’âge ils deviennent jaune pâle. Il n’y a aucun dimorphisme sexuel visible, aussi faut-il effectuer un test ADN pour distinguer un mâle d’une femelle.

Grégaire, il vit en colonies de près de 10 000 individus dans la nature, se nourrissant de fruits, graines, noix de palme et baies. A l’état sauvage, ce psittacidé niche dans les cavités naturelles de larges troncs d’arbres. Les adultes peuvent se reproduire à partir de 3 ou 5 ans. En captivité, il peut pondre plus ou moins toute l’année, mais cela se produit le plus souvent en hiver et au début du printemps. La femelle dépose entre 2 et 4 oeufs dans le nid. Les couples deviennent souvent plus timides au cours de cette période, ayant besoin de calme. Certains vont jusqu’à ne plus quitter le nid si des humains sont à proximité. Un nid boîte de 45 X 45 X 60 cm est nécessaire pour les mettre dans des conditions idéales de ponte. Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous le prélude à l’accouplement. L’incubation dure environ 28 jours, pendant lesquels le mâle nourrit sa compagne au nid. Le couple s’occupe ensuite des petits jusqu’à leur départ du nid, à 18 semaines.

Son intelligence est remarquable, puisqu’elle est comparable à celle d’un enfant de cinq ans, tandis que sur le plan émotionnel, il s’apparente à un enfant de deux ans. Son besoin de rapports sociaux est important, aussi n’imaginez pas le laisser seul des journées entières dans sa cage. Tous les moyens sont bons pour le stimuler, notamment le faire participer à la préparation des repas, à différents jeux, seul ou en votre compagnie, et au ménage. De toutes façons, il se chargera de vous faire comprendre ce qu’il préfère.

Il est particulièrement doué pour la parole, l’imitation et peut apprendre ses premiers mots dès l’âge de six mois. Cette précocité semble liée à celle de sa maturité. Son tempérament est plus calme que celui de son cousin gabonais, et il dispose de meilleures capacités d’adaptation. Il parvient même à se livrer à ses jeux et babillages habituels en présence d’étrangers, car leur présence le dérange rarement. Il se montre parfois exclusif envers un membre de la famille. Très fidèle et affectueux, il s’attache pour la vie à son humain.

Ce gourmand a un goût prononcé pour les graines de tournesol, trop grasses pour lui. Il faut donc en limiter la quantité dans ses portions journalières. Fruits et légumes frais viendront compléter son régime alimentaire composé d’un mélange de graines pour gris d’Afrique, ou ses extrudés. Oranges et brocolis peuvent lui être donnés de temps en temps. Son corps ne pouvant pas stocker le calcium dont il a besoin, il a besoin d’un apport régulier. Des vitamines sont également nécessaires.

Son plumage plus terne et son faible taux de reproduction expliquent sans doute sa rareté en élevage et sa popularité réduite. La faible demande explique son prix moins élevé que celui du gris du Gabon. Il est également moins imprévisible.

Le gris du Timneh est classé en appendice II de la CITES. On le rencontre peu en élevage, la demande étant plus faible que pour le gris du Gabon.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *