Hoya

symbiose.tn

 

Robuste plante d’intérieur, le hoya séduit par plusieurs aspects : son feuillage souple aux belles feuilles charnues et ses fleurs cireuses aux couleurs et formes extraordinaires. Certaines espèces surprenantes pourraient avoir leur place dans un coffret

Couleur des feuilles fvertpalefvertfoncefpanache
Couleur des fleurs orange jaune rouge rose violetteblanc
Végétation Vivace
Feuillage Persistant
Forme Pleureur ou tombant |Grimpant |Palissé
Hauteur à maturité 0,15 à 5 m
Entretien Facile
Besoin en eau Faible
Croissance Rapide
Multiplication Bouturage |Marcottage
Résistance au froid (rusticité) Fragile
Densité 3 à 5 pieds/m²
Exposition Mi-ombre
Utilisation Intérieur
Plantation Bac, pot ou jardinière
Type de sol Sableux |Humus, terreau
PH du sol Neutre
Humidité du sol Humide

Plantation du hoya

Où le planter ?

Le hoya se cultive en pot. Il apprécie les terres légères et bien drainées. Préparez un mélange à base de terreau composé d’1/3 de terreau fibreux stérilisé, 1/3 de tourbe moyenne et 1/3 de sable grossier ou de perlite fine.

Le hoya a besoin de plusieurs heures de soleil chaque jour pour avoir une belle floraison. Placez par exemple votre hoya à 1 m derrière une fenêtre exposée à l’ouest.

La température d’une pièce lui convient, entre 18 et 22 °C.

Quand planter le hoya ?

Préférez le printemps pour rempoter le hoya ou la fin de l’hiver.

Comment le planter ?

  • Choisissez un pot pas trop grand, car le hoya n’a pas beaucoup de racines et aime être un peu serré.
  • Préparez votre pot en plaçant au fond un lit de billes d’argile ou de petits graviers pour favoriser le drainage.
  • Recouvrez avec une partie du mélange de terreau préparé.
  • Veillez à ne pas abîmer la motte en l’enlevant de son gobelet d’emballage ou de son ancien pot, car la plante est sensible.
  • Placez le sujet bien au centre, comblez avec le reste de terreau et tassez bien.
  • Arrosez modérément.
  • Vous pouvez placer le pot sur un plateau recouvert de gravillons maintenus humides, pour lui assurer une humidité ambiante constante.

Culture et entretien du hoya

Arrosage et engrais

Arrosez modérément le hoya avec une eau non calcaire. Veillez à laisser sécher la surface de la terre sur 1 cm d’épaisseur avant de renouveler l’arrosage. Diminuez l’arrosage pendant la période de repos (octobre à mars).

En été, bassinez le feuillage avec de l’eau douce et tiède, sans toutefois mouiller les fleurs ou les boutons.

Nettoyez régulièrement le hoya avec un chiffon humide qui accrochera la poussière.

Faites un apport d’engrais liquide riche en potassium, tous les 15 jours pendant la période de croissance (mars à septembre).

Rempotage

Rempotez chaque année le hoya grimpant jusqu’à sa maturité et tous les 2 ans le hoya rampant.

Surfacez ensuite chaque année sur 4 cm environ le hoya adulte, établi dans son contenant. Ses racines étant courtes, ce procédé est adapté et sans danger pour la plante.

Hivernage

En hiver, le hoya peut être mis un peu plus au frais, mais pas en dessous de 8 ou 10 °C.

Taille du hoya

Taillez si votre plante grandit trop et devient dégarnie en bas des tiges. Coupez au sécateur, en dessous d’une double feuille.

Attention, il n’est pas utile de supprimer les fleurs fanées et ne coupez surtout pas les pédoncules. Laissez-les bien en place, car ils refleurissent d’une année sur l’autre.

Pincez l’extrémité des tiges pour favoriser leur ramification et rendre votre hoya plus compact et fourni.

Multiplication du hoya

Le hoya se multiplie facilement par bouturage de tiges au printemps et en été. Il est aussi possible compte tenu de la souplesse des tiges de procéder au marcottage, mais celui-ci sera un peu plus lent.

Bouturage de tiges

  • Choisissez de belles tiges et coupez des boutures d’environ 10 cm de long, juste sous une paire de feuilles. Utilisez un sécateur propre et coupez bien net.
  • Badigeonnez la base de poudre d’hormones de bouturage.
  • Préparez des pots de 5 cm à 8 cm remplis d’un mélange bien humide, moitié tourbe, moitié sable. Plantez 2 ou 3 boutures par pot.
  • Couvrez les pots d’un plastique transparent ou placez-les dans une caissette de multiplication adaptée.
  • Placez les pots dans un endroit moyennement lumineux et attendez de 6 à 8 semaines l’enracinement des tiges.
  • Une fois que les racines apparaissent, enlevez le plastique ou sortez les pots de la caissette de multiplication et arrosez légèrement.
  • Faites un apport d’engrais liquide tous les 15 jours pendant la croissance.
  • Au bout d’environ 3 mois, repiquez les plants dans des contenants plus grands remplis du mélange de terreau adapté et cultivez ensuite comme des sujets adultes.

Marcottage

  • Mettez à plat une tige du hoya et placez la partie choisie à la surface d’un pot ou d’une terrine remplis de terreau adapté.
  • Maintenez cette partie de la tige en la fixant avec de petits arceaux par exemple.
  • Attendez au moins 2 mois que de nouvelles racines apparaissent.
  • Coupez alors la tige qui sera séparée du pied mère. Utilisez un couteau ou un sécateur propre et affûté.
  • Cultivez ensuite normalement comme un sujet adulte.

Maladies, nuisibles et parasites

Le hoya peut subir les attaques des araignées rouges et des cochenilles.

Lorsque les araignées rouges attaquent, les feuilles se décolorent, se racornissent et sont recouvertes de toiles. Bassinez la plante et augmentez l’humidité de l’air.

Si ce sont les cochenilles farineuses qui sévissent, la plante se recouvre de blanc cotonneux. Agissez rapidement en passant un chiffon imbibé d’alcool à brûler, de bière ou d’eau savonneuse. Rincez ensuite le lendemain. Vous pouvez aussi pulvériser une solution à base de purin d’orties. Si elles résistent et sont trop nombreuses, coupez les tiges infectées et brûlez-les.

Le hoya n’est pas sujet à des maladies spécifiques. Comme beaucoup de plantes d’intérieur, des maladresses d’entretien peuvent provoquer des dégâts :

  • Si l’air ambiant est trop chaud et sec, ses feuilles se dessécheront.
  • Si le soleil tape directement, ses feuilles bruniront.
  • Si vous arrosez trop, elles jauniront et la plante finira par pourrir.

 

Conseils écologiques
Quand vous achetez un hoya, choisissez un sujet plein de boutons et avec quelques fleurs ouvertes. Regardez bien l’état des feuilles qui ne doivent pas être desséchées ou racornies. Adaptez la plante à votre espace. Certaines variétés d’hoyas peuvent devenir envahissantes. Si vous n’avez pas beaucoup de place, préférez l’espèce Hoya bella qui conviendra mieux. Par contre, si vous voulez faire un écran ou faire courir votre hoya le long d’un mur ou d’une grande fenêtre, choisissez un Hoya carnosa. Évitez de poser le hoya sur des supports en bois qu’il tâche facilement. Ne déplacez pas trop votre hoya.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *