lys

symbiose.tn

 

Couleur des feuilles fvertpalefvertfonce
Couleur des fleurs multicolorvioletteroserougeorangejauneblanc
Végétation Vivace
Feuillage Persistant |Caduc
Hauteur à maturité 0,60 à 2 m
Largeur à maturité 0,15 à 0,20 m
Entretien Facile
Besoin en eau Moyen
Croissance Rapide
Multiplication Semis | Division |Bouturage
Résistance au froid (rusticité) Résistante (rustique) |Moyenne (semi-rustique)
Exposition Soleil |Mi-ombre
Utilisation Balcon ou terrasse | Massif ou bordure |Rocaille
Plantation Pleine terre |Bac, pot ou jardinière
Type de sol Sableux |Humus, terreau
PH du sol Alcalin | Neutre |Acide
Humidité du sol Sol drainé

Le lys a donné son nom à la famille des Lilliacées. C’est une plante vivace à bulbe. Ses grandes fleurs très majestueuses, de couleur blanche, jaune, rouge, rose, mauve ou orange, séduisent par leur floraison extraordinaire qui a lieu à partir du mois de mai dans les régions au climat doux.

Les fleurs peuvent être mouchetées, tachetées ou panachées et s’épanouissent les unes après les autres.

Le lys est idéal en bouquet. Au jardin, il supporte jusqu’à une température de -20 °C.

Plantation du lys

Où planter le lys ?

Le lys préfère une situation ensoleillée ou à la mi-ombre et à l’abri du vent. Il aime presque tous les sols, mais apprécie plus particulièrement les sols bien drainés, légers et riches en humus. De nombreuses variétés de lys redoutent le calcaire, l’excès d’humidité, mais aussi la sécheresse.

On peut l’utiliser en petits groupes pour décorer des massifs ou la rocaille. Ses fleurs très élégantes feront de très beaux bouquets.

Le lys s’associe très bien avec les iris, les lupins, les pivoines.

Pour composer de superbes touffes de lys, plantez-les par groupe d’au moins 5 bulbes.

Planter le lys en pleine terre

On peut planter toutes les espèces au printemps ou à l’automne, sauf les espèces frileuses, que l’on plantera de préférence au printemps. Le lys candide se plante dès la fin de l’été, car ses feuilles poussent en automne.

  • Installez le lys dans un trou de 15 à 20 cm de profondeur selon la grosseur du bulbe (la profondeur est égale à 2 ou 3 fois sa hauteur, sauf le lys candide qui se place à seulement 2 cm sous la surface) dans lequel vous aurez disposé un lit de cailloux pour le drainage.
  • Apportez, lors de la plantation, un fertilisant organique très décomposé.
  • Respectez un écartement de 15 cm minimum entre les bulbes.

Planter le lys en pot

De nombreuses espèces de lys peuvent être cultivées en pot :

  • Prévoyez un contenant de 15 cm de diamètre minimum avec un mélange de deux parties de terre franche, une de terreau de feuilles décomposées et une de sable.
  • Posez 3 cm environ de gros graviers au fond du pot pour permettre le drainage.
  • Remplissez le pot aux deux tiers et enfoncez le bulbe au milieu. Finissez de remplir le pot en laissant 2 ou 3 cm pour l’arrosage.
  • Laissez les pots au soleil jusqu’au printemps, à l’abri du vent et des grosses pluies.

Culture et entretien du lys

L’entretien du lys est facile :

  • Tuteurez les tiges florales si cela s’avère nécessaire.
  • Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure et coupez la tige aux deux tiers de sa longueur lorsqu’elles sont toutes fanées.
  • Maintenez le sol frais en période de végétation, mais stoppez l’arrosage quand les feuilles sont sèches.
  • Fertilisez tous les 15 jours à partir de mai jusqu’à septembre avec un engrais liquide pour plantes fleuries.
  • Si vous hivernez les bulbes, attendez que le feuillage jaunisse pour les sortir de terre, afin qu’ils reconstituent leurs réserves nutritives.

Multiplication du lys

Pour de nombreuses espèces, la multiplication s’effectue spontanément par semis si vous laissez les fleurs former des graines.

  • Le lys de la madone (ou lys candide) se multiplie par division de touffe en été : de petits oignons se développent autour du bulbe. Il suffit de les séparer et de les replanter ailleurs.
  • Le lys tigré et L. bulbiferum forment, à l’aisselle de ses feuilles, des bulbilles que l’on peut replanter en pot ou en terrine.
  • Pour les autres espèces, il est possible de bouturer les écailles du bulbe. Cela se réalise en fin d’été ou au début du printemps :
    • Détachez délicatement les écailles extérieures du bulbe.
    • Enfoncez-les sur un tiers de leur hauteur (2 ou 3 cm), dans un mélange de terreau et de vermiculite.
    • Arrosez légèrement et recouvrez la terrine d’un couvercle ou d’un plastique transparent.
    • Placez celle-ci sous châssis froid.
    • Au bout de quelques mois, des bulbilles se développent à la naissance des écailles.
    • Plantez les écailles en godets en veillant à ne pas casser les racines des bulbilles.
    • Lorsque les feuilles sont bien développées, vous pouvez les planter en pleine terre.

Maladies, nuisibles et parasites

Le principal ennemi du lys est le criocère, un coléoptère rouge vif dont adultes et larves dévorent les feuilles et les boutons des lys. Les larves se cachent sous les feuilles, sous des déjections noirâtres.

Dès le printemps, surveillez vos plantes et intervenez aux premiers signes. Inspectez le dessous des feuilles, ramassez les adultes à la main (attention, ils se laissent tomber quand ils se sentent menacés, il faudra repasser) et écrasez les œufs et les larves. Vous pouvez essayer le jet d’eau pour les déloger, mais mieux vaut vérifier l’efficacité du traitement.

Au printemps, protégez les jeunes lys de l’appétit des limaces et des escargots par des pièges à bière, des cordons de cendre ou des granulés à base de sulfate de fer.

Conseils écologiques
Pour prévenir les attaques de criocères, cultivez des plantes à feuillage odorant à proximité de vos lys (armoise, tanaisie, tagète…).
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *