Pélargonium (géranium)

PromotionsJo Ashworth

Souvent appelés à tort « géraniums », les pélargoniums magnifient balcons, terrasses et rebords de fenêtre lors de leur floraison estivale aux multiples couleurs. Autre atout de taille en été : ils repoussent les moustiques !

 

Couleur des feuilles fvertfoncefgris
Couleur des fleurs blancorangerougeroseviolettemulticolor
Végétation Vivace
Feuillage  Persistant
Forme Étalé ou tapissant |Buissonnant
Hauteur à maturité  0,15 à 1 m
Largeur à maturité 0,1 à 0,6 m
Entretien Facile
Besoin en eau Moyen
Croissance Rapide
Multiplication Semis |Bouturage
Résistance au froid (rusticité) Fragile
Densité  4 à 9 pieds/m²
Anti-insectes Moustiques
Exposition  Soleil |Mi-ombre
Utilisation  Balcon ou terrasse | Serre et véranda |Couvre-sol |Massif ou bordure |Plantation isolée| Rocaille
Plantation  Pleine terre |Bac, pot ou jardinière
Type de sol  Humus, terreau
PH du sol  Alcalin | Neutre
Humidité du sol  Sol drainé

Plantation des pélargoniums

 

Où le planter ?

Le pélargonium apprécie une exposition ensoleillée ou mi-ombre, et bien aérée.

Le pélargonium est une plante vivace non rustique que vous pouvez planter par groupe de cinq. Il s’adapte à la pleine terre mais aussi aux jardinières, aux bacs, suspensions, etc.

En pleine terre, le pélargonium aime une terre riche et bien drainée.

Pour une plantation en jardinière ou en pots, utilisez du terreau, de préférence spécial géraniums.

Quand planter un pélargonium ?

Les plantations sont différentes selon le climat de la région et le mode de plantation :

  • Pour les plantations en jardinière ou en bacs, et si vous habitez une région au climat doux, vous pouvez planter vos pélargoniums dès le mois de mars-avril. Ailleurs, attendez mai.
  • Pour les plantations en pleine terre, attendez que les derniers risques de gelée soient écartés et que le sol soit bien réchauffé.

Comment le planter ?

Pour une plantation en jardinière :

  • Utilisez un contenant équipé d’un trou d’évacuation.
  • Remplissez ce dernier de terreau pour géranium avec un peu de sable.
  • Prévoyez un espacement de 20 cm entre 2 pieds.
  • Le sol doit rester humide après la plantation.

Pour une plantation en pleine terre :

  • Préparez des trous d’environ 20 cm de profondeur (en fonction de la taille de la motte de vos pélargoniums).
  • Incorporez à la terre du terreau de feuilles.
  • Plantez le pélargonium en recouvrant tout juste la motte.
  • Rebouchez le trou de terre, tassez délicatement et arrosez bien le pied.

Culture et entretien du pélargonium

Le pélargonium est facile à entretenir.

Arrosage

Pour les cultures en terre, l’arrosage s’effectue uniquement les premières semaines qui suivent la plantation.

Les pélargoniums cultivés en pots ou en jardinière doivent être arrosés dès que la terre sèche en surface, sachant que le manque d’eau fait jaunir les feuilles mais favorise la floraison. Préférez l’arrosage le matin.

Fleurs fanées

Coupez régulièrement les fleurs fanées et le feuillage qui jaunit.

Engrais

En période estivale, les pélargoniums en pot demandent des apports hebdomadaires d’engrais liquide riche en potasse, pour favoriser la floraison et éviter un développement du feuillage trop important.

L’hivernage du pélargonium

Les pélargoniums ne supportent pas le gel. Il est donc nécessaire de les rentrer pendant l’hiver.

Si ceux-ci sont cultivés en pleine terre, arrachez les plantes, secouez la motte pour retirer le plus possible la terre, et replantez-les provisoirement dans des contenants que vous conserverez dans un abri hors gel lumineux.

N’arrosez en hiver que si les plantes sont très sèches.

Remettez-les en terre ou ressortez les jardinières une fois les risques de gel passés.

Multiplication du pélargonium

Le pélargonium peut se multiplier par bouturage ou par semis sous abri, toutefois cette dernière technique est assez difficile.

Bouturage

Le bouturage se pratique à partir du mois d’août jusqu’à la fin septembre. Choisissez un pélargonium en bonne santé :

  • Prélevez, avec un sécateur, une tige saine et vigoureuse, non fleurie, de 10 cm de longueur et ayant 3 à 5 feuilles.
  • Raccourcissez légèrement la tige prélevée et retirez les plus grandes feuilles situées à la base.
  • Remplissez une terrine ou des godets d’un mélange de tourbe et de sable, ou d’un terreau spécial bouturage.
  • Arrosez le mélange et attendez que l’eau soit bien absorbée.
  • Plantez-y les boutures en veillant à ce qu’elles ne se touchent pas entre elles.
  • Fermez le contenant avec un couvercle ou un sac en plastique transparent et placez-le à l’ombre ou à l’intérieur.
  • Lorsque les boutures ont formé des racines, au bout de 8 à 10 jours, replantez-les dans des godets individuels.

Durant l’hiver, conservez vos boutures dans un endroit sec, aéré et hors gel. On peut les placer en terre dès le printemps.

Semis

La période la plus propice pour le semis du pélargonium est mi-janvier à mi-février.

  • Optez pour des contenants en polystyrène qui sont isolants.
  • Remplissez avec un terreau spécial semis.
  • Placez les graines une à une en les espaçant de 2 cm, pour que les plantules aient assez d’espace pour se développer.
  • Recouvrez d’une légère couche de mélange de terreau et arrosez finement avec un pulvérisateur.
  • Conservez les contenants dans un endroit lumineux et à 18 °C environ (minimum).

La levée des graines a lieu une semaine après. Quand les plantes ont deux paires de feuilles, transplantez-les dans des petits godets individuels .

Après un mois et demi, les plantes pourront être transplantées dans des pots définitifs.

  • Pincez les pousses terminales pour aider à la ramification.
  • Attendre fin avril ou début mai pour sortir les plants.

Maladies, nuisibles et parasites

Les insectes nuisibles du pélargonium sont les mouches blanches, les escargots, les araignées rouges qui aiment les périodes chaudes. Les limaces noires, quant à elles, apparaissent l’automne et préfèrent s’attaquer aux jeunes pousses.

  • Installez des pièges à bière pour attirer les escargots et les limaces.
  • Douchez le feuillage pour éliminer les mouches blanches.
  • Les araignées rouges sont à traiter avec un acaricide.

La rouille et la pourriture grise détériorent le feuillage. Les feuilles atteintes doivent être brûlées, puis la plante doit être traitée à la bouillie bordelaise.

Conseils écologiques
Pour une floraison abondante et colorée, choisissez des engrais bio composés de matières d’origine animale (plume) et végétale. Ils sont enrichis en lithothamne et apportent des oligo-éléments pour renforcer les défenses naturelles des plantes.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *