Polygala

polygala2

 

Originaire d’Afrique du Sud, le polygala à feuilles de myrte forme un charmant petit arbuste arrondi, fleuri depuis la fin de l’hiver jusqu’aux gelées. Son feuillage persistant vert-gris se couvre de grappes de fleurs de pois rose violacé

Couleur des feuilles fvertpale
Couleur des fleurs blancroseviolette
Végétation Vivace
Feuillage Persistant
Forme Buissonnant
Hauteur à maturité 0,15 à 2 m
Largeur à maturité 1 à 2 m
Entretien Facile
Besoin en eau Faible
Croissance Rapide
Multiplication Semis |Bouturage
Résistance au froid (rusticité) Résistante (rustique) |Fragile
Toxicité 1 pied/m²
Exposition Soleil | Mi-ombre
Utilisation Balcon ou terrasse | Serre et véranda |Massif ou bordure |Plantation isolée| Rocaille
Plantation Pleine terre |Bac, pot ou jardinière
Type de sol Argileux |Calcaire |Sableux |Caillouteux |Terre de bruyère| Humus, terreau
PH du sol Alcalin | Neutre |Acide
Humidité du sol Sol drainé | Sec

Plantation du polygala

Où le planter ?

Le polygala à feuilles de myrte ne tolère que des gels à -5 °C et son feuillage grille en dessous de -2 °C. Plantez-le en zone méditerranéenne protégée ou le long du littoral atlantique. Résistant au vent et aux embruns, la Bretagne est un climat qui lui convient bien, en association avec les plantes de terre de bruyère.

Choisissez un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé, protégé des vents du nord. Plantez-le dans tous sols bien drainés, moyennement riches.

Sinon, il peut se cultiver en pot que l’on rentre en hiver dans une serre froide ou une véranda.

Quand planter le polygala ?

Au printemps après la fin des gelées.

Comment le planter ?

En pleine terre :

  • Faites tremper la motte dans un seau d’eau.
  • Creusez une fosse deux fois plus large que la motte.
  • Apportez éventuellement une couche de graviers dans le fond du trou puis comblez avec la terre du jardin.
  • Formez une cuvette et versez un bon arrosoir pour chasser les bulles d’air.

En pot :

  • Choisissez un conteneur profond de 30 cm).
  • Réalisez un mélange de terre de jardin, de terreau et de sable de rivière.

 

Culture et entretien du polygala

Veillez à arroser abondamment mais de manière espacée le polygale durant les deux premiers étés afin de le forcer à émettre des racines profondes. Par la suite, l’arrosage devient inutile excepté dans le cas d’une culture en pot.

Protégez la plante avec un voile d’hivernage si nécessaire pendant l’hiver.

 

Taille du polygala

Quand tailler ?

La taille n’est pas nécessaire mais elle peut se réaliser à la fin du printemps lorsque le gros de la floraison se termine. Évitez de le tailler en automne.

Comment tailler ?

Effectuez une taille légère des extrémités de rameaux à la cisaille pour le maintenir au volume désiré.

Multiplication du polygala à feuille de myrte

Bouturage

Bien que difficiles, vous pouvez réaliser des boutures de jeunes pousses au printemps ou de branches semi-lignifiées en août.

 

Semis

Semez des graines fraîches en zone abritée, au printemps ou en début d’été.

Semez à l’abri les graines sur un substrat léger et humidifié. La germination est aisée et assez rapide. Maintenez les plants à l’abri pendant les deux premiers hivers.

Maladies, nuisibles et parasites

 

Aucun parasite sérieux n’affecte le polygala en extérieur.

En serre, les aleurodes (mouches blanches) et lespucerons s’attaquent parfois au feuillage. La pulvérisation d’un purin d’orties peut vous aider à en venir à bout.

Conseils écologiques
En climat doux, le polygala est un arbuste facile et surtout très florifère. Il résiste bien à la sécheresse, au vent et aux embruns et ne demande pratiquement pas d’entretien.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *