Prendre soin d’un chiot jusqu’à ses 6 mois

chien

Prendre soin d’un chiot jusqu’à ses 6 mois

Prendre soin d’un chiot, surtout lorsqu’il n’est pas encore sevré, n’est pas de tout repos ! Mieux vaut avoir du temps et de l’énergie, parce que ces adorables boules de poils vous en feront dépenser des quantités !
Mais comment bien s’occuper d’un chiot, mois après mois, pour lui assurer un bon développement et lui offrir de bonnes bases d’éducation. Docteur vétérinaire et journaliste, Laetitia Barlerin nous livre de précieux conseils et explications :

Votre chienne vient de mettre bas ou vous envisagez d’adopter un bébé chien ? Suivez mois par mois nos conseils pour aider le chiot à bien grandir.

  • 0 à 1 mois : un nouveau-né fragile

Sa jeune mère quitte peu son nid et veille sur ses petits parfois avec agressivité. Eloignez les autres chiens et les enfants ! Surveillez la tétée des bébés chiots et pesez-les tous les jours sur une balance de cuisine : ils doivent tous grossir régulièrement.

Si un petit ne prend pas ou est faible, donnez-lui le biberon avec du lait maternisé pour chiots(pharmacie et vétérinaire). La chienne doit toujours avoir une gamelle pleine de croquettes pour chiots à disposition. A 15 jours, le chiot ouvre les yeux, à 3 semaines il commence à entendre.

  • 1 à 2 mois : sevrage en douceur

Humidifiez et écrasez quelques croquettes de la chienne et disposez-les près de sa gamelle. Les petits iront en goûter, imitant ainsi leur mère. Petit à petit elle leur donnera moins de lait et en deux semaines ils ne se nourriront que de croquettes ou boîtes pour chiots. Vermifugez- les à 6 semaines.

L’éducation des chiots par la mère est très importante pendant cette période. N’intervenez jamais quand elle en recadre un.

  • 2 mois : le grand départ

A partir de 8 semaines, les chiots sont prêts à quitter leur mère. Pensez à les faire vacciner etidentifier (puce ou tatouage). Que vous donniez, que vous vendiez ou que vous gardiez un petit, son identification est obligatoire, de même – s’il part de chez vous – un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire. C’est la loi ! Le mieux est que les chiots d’une portée partent les uns après les autres dans leurs familles d’adoption respectives. La séparation sera moins traumatisante pour la chienne.

  • 2 à 3 mois : un chiot socialisé

Arrivé dans sa nouvelle famille, le chiot, émotionnellement fragile, a besoin pour s’apaiser de s’attacher à une personne donnée de la famille (sa seconde mère). A elle de lui donner les repas et de lui consacrer un maximum de temps.

Même s’il n’a pas encore reçu tous ses vaccins, vous devez absolument favoriser sa socialisation, une phase clé d’apprentissage de la vie sociale (sinon il restera un chien peureux à vie !).  Jusqu’à 3 mois, le chiot a en effet la faculté de se familiariser sans crainte et à vie aux éléments du monde qui l’entoure (êtres vivants, images, bruits, odeurs…). Sortez-le souvent et emmenez-le partout avec vous. Découvrir le monde extérieur, rencontrer des gens, des enfants, d’autres animaux est essentiel pour lui.

Commencez dès à présent son apprentissage de la propreté. Apprenez-lui son nom (en l’appelant souvent d’une voix enjouée) et ne tolérez aucun mordillement (dites « non » et arrêtez le jeu).

N’oubliez pas de le vermifugez tous les mois jusqu’à 6 mois puis tous les 2 mois jusqu’à 1 an.

Donnez-lui 3-4 repas quotidiens d’un aliment spécial croissance.

  • 3 à 4 mois : l’âge des bêtises

Votre chiot n’est plus exclusif et s’attache aux autres membres de la famille. Il dort encore beaucoup et joue souvent. Intrépide, il fait de plus en plus de bêtises. Rangez les objets précieux et veillez à le mettre hors de portée d’éléments dangereux (produits ménagers, médicaments, fils électriques, piscine…).

Apprenez-lui à respecter les interdits en stoppant un comportement sur simple injonction. Claquez des mains et dites un « non ! » sec.
Habituez-le à être manipulé : brossez-le régulièrement, faites-lui prendre un bain, nettoyez ses oreilles toutes les semaines. Il doit apprendre à ne pas quémander et à manger après vous. Ses rencontres avec les autres chiens sont favorisées pour qu’il acquière les codes de communication de son espèce.

Prenez rendez-vous pour la seconde injection vaccinale. Trois repas par jour sont indiqués, passez à 2 repas à 4-5 mois.

  • 4 à 6 mois : l’école supérieure

Il est plus impulsif et présente des capacités optimales d’apprentissage. Profitez-en ! Tout d’abord il doit être propre (à cet âge, il est capable de se retenir plusieurs heures… mais pas 8 heures !).

Enseignez- lui les ordres « assis », « coucher », « pas bouger », « viens ici ». C’est le moment de lui apprendre les bonnes manières : ne pas voler, ne pas sauter sur les gens, ne pas dormir en hauteur sur un lit, un canapé, ou un fauteuil ou dans les lieux de passage.

Vers les 6 mois, il commence à tester votre autorité. Ne tolérez aucune agressivité ou chevauchement sur les humains. Et ne le prenez plus pour un bébé : 6 mois en âge canin équivaut à 16 ans en âge humain.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *