Stéphanotis (Jasmin de Madagascar)

symbiose.tn

 

Le stéphanotis ou jasmin de Madagascar est une plante d’intérieur d’origine tropicale très appréciée pour son parfum suave. Souvent présentée sur un arceau, cette liane grimpante peut aussi se développer sur un treillage, un grillage ou un tuteur.

Couleur des feuilles fpanachefvertfonce
Couleur des fleurs vertmulticolorblanc
Végétation Vivace
Feuillage  Persistant
Forme Grimpant
Hauteur à maturité 2 à 5 m
Largeur à maturité 0,30 à 0,45 m
Entretien Modéré
Besoin en eau Moyen
Croissance Normale
Multiplication Semis |Bouturage
Résistance au froid (rusticité) Fragile
Exposition Mi-ombre
Utilisation Intérieur | Serre et véranda
Plantation Bac, pot ou jardinière
Type de sol Humus, terreau
PH du sol Neutre | Acide
Humidité du sol Sol drainé |Humide

Plantation du stéphanotis

Où le planter ?

Le stéphanotis ou jasmin de Madagascar est une plante tropicale qui n’aime pas les trop fortes variations de températures et de lumière. Il doit être cultivé à l’intérieur et à l’abri des courants d’air. Le stéphanotis pousse à une température de 18 à 25 °C et ne supporte pas les températures inférieures à 10 °C.

Le stéphanotis doit être cultivé en intérieur à exposition lumineuse mais sans soleil direct. Il se plaira en véranda à condition de pouvoir bénéficier d’un ombrage en été.

Quand planter le stéphanotis ?

Le rempotage s’effectue de préférence au printemps.

Comment le planter ?

Utilisez un terreau spécial plantes d’intérieur. Les terreaux de qualité sont drainants et enrichis en argile ou en rétenteur d’eau.

Culture et entretien

Arrosage et engrais

Arrosez régulièrement en été et pendant la période de floraison, une à deux fois par semaine. Laissez le terreau se dessécher légèrement en surface entre deux arrosages et ne laissez jamais d’eau dans la soucoupe.

Utilisez de l’eau non calcaire ou de l’eau de pluie. Si l’atmosphère est sèche (en été ou en cas de chauffage intense), installez le bac ou le pot sur un lit de billes d’argiles pour maintenir une atmosphère humide.

Apportez un engrais dilué pour plantes fleuries une fois par semaine pendant la période de croissance.

Réduisez les arrosages en automne et pendant tout l’hiver : une fois tous les 15 jours au maximum.

Rempotage et substrat

Rempotez chaque année au début, puis ensuite tous les 3 ans, au printemps avant le démarrage des nouvelles branches.

Les pots de culture et de vente sont le plus souvent en plastique léger. Au bout de quelques mois de culture, le poids et la hauteur de la plante pourraient la déséquilibrer. Un rempotage annuel permet de choisir un pot plus lourd et plus adapté, de renouveler le terreau et de renforcer les tuteurs. Choisissez un pot légèrement plus grand (+ 2 cm) en terre cuite ou en céramique pour avoir plus de stabilité.

Si vous utilisez un cache-pot, attention à ne jamais laisser d’eau dans le fond.

Palissage

Profitez des opérations de rempotage pour vérifier les tuteurs en arceau, les renforcer ou les renouveler. Le stéphanotis est doté de vrilles : de rares attaches sont nécessaires pour guider les branches.

Un arceau trop petit limitera la croissance de la plante et favorisera les branches blessées ou cassées. N’hésitez pas à dépalisser et palisser de nouveau votre plante sur un plus grand treillage si besoin. La pose de deux arceaux posés à 90 ° permet de former une plante en boule.

Si vous disposez d’un grand bac de culture, vous pourrez poser un treillage adapté au contenant pour y faire grimper votre stéphanotis.

Taille

La taille permet d’avoir une plante plus compacte et plus fournie.

Quand tailler ?

Taillez au printemps au moment du rempotage et en cours de végétation.

Comment tailler ?

Rapprochez les rameaux latéraux en les retaillant plus près de leur départ pour regarnir les tiges. Éliminez les rameaux morts et desséchés.

Multiplication du jasmin de Madagascar

Le semis est long et délicat ; il est à réserver aux passionnés. Sous nos climats, la multiplication se fait par bouturage.

Quand bouturer ?

Procédez au bouturage au printemps avec les rameaux et tiges issus de la taille.

Comment bouturer ?

Recoupez des tronçons de tiges de 10 cm comportant au moins un entre-nœud (deux niveaux de départ de feuilles). Les boutures seront faites au chaud (> 22 °C), en mini-serre. Transplantez les boutures après enracinement, au bout de 5 à 8 semaines, en petits pots.

Maladies, nuisibles et parasites

Le stéphanotis est susceptible d’héberger des pucerons, mouches blanches, araignées rouges et cochenilles. Des solutions naturelles existent :

  • Le purin d’orties est également un allié précieux contre les pucerons, les mouches blanches et lesaraignées rouges.
  • Des préparations maisons vous aideront à lutter contre les cochenilles (mélange d’huile végétale et de liquide vaisselle par exemple).
Conseils écologiques
Recréer une atmosphère tropicale en appartement est délicat, surtout en hiver. Mettre la plante artificiellement au repos en réduisant les arrosages pendant cette saison est donc indispensable à un meilleur départ et une bonne floraison l’année suivante. Pendant la saison de croissance, des conditions stables sans courant d’air et sans trop de différences de température entre le jour et la nuit doivent être recherchées. Sinon, votre stéphanotis risque de perdre une partie de ses fleurs.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *