Syngonium

symbiose.tn

 

Le syngonium est une plante d’intérieur robuste et de peu d’entretien qui séduit par ses feuilles vert brillant largement panachées de crème. Ses tiges s’allongent au fil du temps prenant un port grimpant ou retombant particulièrement élégant.

Couleur des feuilles fpanachefjaunefvertpalefvertfoncefgris
Couleur des fleurs rougeblanc
Végétation Vivace
Feuillage  Persistant
Forme Étalé ou tapissant |Grimpant
Hauteur à maturité  1 à 2 m
Entretien Facile
Besoin en eau Moyen
Croissance Normale
Multiplication Bouturage |Marcottage
Résistance au froid (rusticité) Fragile
Toxicité
Exposition Soleil |Mi-ombre
Utilisation Intérieur | Serre et véranda
Plantation Bac, pot ou jardinière
Type de sol Sableux | Terre de bruyère |Humus, terreau
PH du sol Neutre | Acide
Humidité du sol Sol drainé |Humide

Plantation du syngonium

Où le planter ?

Installez-le à l’abri des courants d’air et à exposition claire sans rayon direct du soleil sinon le feuillage blanchit. Les fenêtres ensoleillées doivent être tamisées par un voilage. Les variétés vert uni supportent mieux une situation légèrement ombragée que les panachées de blanc ou de crème qui ont besoin de plus de lumière pour garder l’intensité et le contraste de leurs coloris. Attention, une situation trop sombre fait s’étioler le syngonium dont les tiges s’allongent pour chercher plus de lumière. Ses besoins en luminosité : environ 600 Lux.

Maintenez une température au moins supérieure à 15 °C en hiver. La température optimale pendant la période de croissance se situe autour de 20 °C. Le syngonium apprécie la chaleur et l’humidité. Plus il fait chaud, plus l’atmosphère doit être humide.

Côté substrat, offrez-lui un terreau léger, humifère, plutôt acide (riche en tourbe) et bien drainé.

Quand planter le syngonium ?

Le syngonium est vendu toute l’année en jardinerie ou chez certains fleuristes. Prenez quelques précautions pour que la plante ne subisse pas les effets du froid extérieur pendant le transport lors d’un achat pendant la mauvaise saison.

Comment la planter ?

Offrez-lui un contenant adapté à sa taille : pas trop grand pour éviter la persistance de trop d’humidité après les arrosages et plutôt large qui convient à son port étalé. Soignez le drainage en plaçant une couche de billes d’argile au fond du pot (1/5 à 1/4 de sa hauteur). Vérifiez la présence des trous de drainage au fond du pot.

Culture et entretien du syngonium

Arrosage

Le syngonium a besoin d’être arrosé régulièrement,deux à trois fois par semaine pendant la belle saison, avec de l’eau à température de la pièce et si possible non calcaire (eau de pluie ou adoucie). Le terreau doit être légèrement humide pendant toute la période de croissance.

Posez le pot sur un plateau de billes d’argile tenues mouillées pour augmenter l’hygrométrie. Complétez par des vaporisations quotidiennes du feuillage. Ce geste participe également au nettoyage de la plante qui n’apprécie pas les lustrants même naturels (fuyez la fausse bonne idée du nettoyage à la bière). Si cette brumisation ne suffit pas, nettoyez de temps en temps les feuilles avec une éponge humide.

Dès le début de l’automne, réduisez la fréquence des arrosages à un arrosage hebdomadaire et arrêtez de vaporiser sauf si le chauffage central dessèche l’air de la pièce. Le substrat doit légèrement sécher entre deux arrosages. Une plante trop arrosée (ou qui a froid) présente un feuillage terne, des bordures brunes et des extrémités de tiges qui pourrissent.

Fertilisation

Apportez un engrais spécial « plantes vertes » dilué à l’eau d’arrosage, deux fois par mois d’avril à septembre. Divisez par deux la dose recommandée par le fabricant. Une plante carencée offre un feuillage décoloré, presque transparent.

Rempotage

Rempotez tous les débuts de printemps, ou un printemps sur deux, selon la croissance et la taille du pot. Utilisez un terreau « plantes d’intérieur » de bonne qualité allégé en perlite et riche en tourbe et en terreau de feuilles.

Palissez les tiges sur des tuteurs couverts de mousse si vous souhaitez que la plante adopte un port grimpant plutôt qu’étalé. Pincez-les si vous souhaitez conserver une plante plus compacte.

Multiplication du syngonium

La multiplication du syngonium se fait généralement par bouturage au printemps ou en début d’été. On prélève une bouture terminale d’une dizaine de centimètres en coupant juste sous un nœud. On trempe la partie sectionnée dans la poudre d’hormones puis on pique la bouture en l’enterrant de moitié dans un terreau de bouturage allégé en perlite ou en sable. On termine par une vaporisation du substrat. L’enracinement est rapide (4 à 5 semaines) si on place les boutures à l’étouffée dans un sachet plastique transparent. Attendez un mois après les premiers signes de reprise pour ôter le sachet et apporter de l’engrais mensuellement. Rempotez au printemps suivant.

Le bouturage dans l’eau est également une possibilité de multiplier le syngonium à bon compte. La seule difficulté réside dans le passage des boutures racinées de l’eau au terreau.

Le marcottage aérien est une technique plus rare mais à tester pour son côté pédagogique !

Maladies, nuisibles et parasites

Une atmosphère trop sèche favorise la présence d’araignées rouges : le feuillage pâlit et l’envers des feuilles se couvre de filaments.

Elle favorise aussi les cochenilles farineuses, reconnaissables aux plaques laineuses blanches et à la texture collante des feuilles due au miellat rejeté par les parasites.

Conseils écologiques
Le syngonium fait partie des plantes dépolluantes de notre air intérieur. S’il a un faible impact sur le formaldéhyde très présent, il offre un intérêt épuratif non négligeable sur le xylène, un hydrocarbure, dérivé méthylé du benzène. Ses pouvoirs solvants et diluants sont utilisés dans les produits d’impression, de nettoyage, les peintures, les vernis… mais aussi les gouttes auriculaires pour ramollir les bouchons de cérumen ! Ses effets nocifs sur la santé et le cerveau dépendent de l’intensité et de la durée d’exposition. À taux faibles, il provoque des maux de tête et des vertiges tandis qu’un taux d’exposition élevé entraîne une perte de conscience voire la mort.
admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *